Une année surprenante et enrichissante

"Stronger than I've ever been"

Une nouvelle saison commence, les cours reprennent et les entraînements aussi.

Pourtant, je le sens, ce début de saison n'est pas comme les autres... motivation, envie, passion... Où sont passés ces si belles sensations qui font que j'aime ce sport et qui m'ont mené vers de si beaux moments d'émotions ?

Voici donc le déroulé de cette saison que je qualifie de "surprenante" et "enrichissante".

Les reprises n'ont jamais été difficiles, au contraire, on retrouve les copines, les entraîneurs. Et on a beaucoup de choses à se raconter après les vacances d'été !

Puis les cours reprennent doucement, on à le temps de se réorganiser et de se réadapter au rythme petit à petit.

Pourtant, pour la première année je me sentais fatiguée, j'étais re-rentré dans l'habitude, la routine et ça ne me plaisait pas.  Je prends donc mes distances au bord des bassins... Par manque de plaisir, "dégoût de l'eau"... Quelle frustration lorsque notre "sport-passion" ne retrouve plus d'intérêt à nos yeux alors qu'il nous fait vibrer depuis plusieurs années.

Quelques temps après j'apprends avoir la mononucléose. À ce moment là je n'ai jamais été autant soulagée que de savoir enfin pourquoi tant de fatigue, pourquoi tant d'émotions et pourquoi tant de désordre dans ma tête.

Fin Octobre je fais appel à Christine HERRERA, préparateur et coach mental. J'avais besoin d'aide, malgré la mononucléose, cela à suscité beaucoup de questionnement en moi et je sentais donc qu'il me fallait quelqu'un pour m'aider à comprendre ce qu'il m'arrivait. 

Ensemble nous avons travaillé et avons débloqué beaucoup de choses. Christine m'a appris à "prendre soin de moi", à m'autoriser ce que nombres de sportifs s'interdisent par peur de ne pas atteindre l'objectif et la performance souhaitée.

Les sportifs sont têtus et pensent que seul le travail conduit à un résultat. Mais ajouté au plaisir, le travail prend une toute autre dimension.

Rendez-vous compte du nombre d'heures que l'on passe à s'entraîner ? Rendez-vous compte que notre corps souffre de ces microtraumatismes que l'on lui fait subir ? Mais n'avez pas conscience que la tête aussi à elle aussi son mot à dire... On a souvent tendance à l'oublier et à s'oublier... Et pourtant je vous assure que manger du chocolat ne réduira pas vos chances de performer. 


Et ensuite ?


Ensuite, encore "fragile" mais sur le bon chemin je reprends les entraînements, en solo uniquement. Pour des choix totalement personnels j'ai préféré laisser ma place à notre remplaçante dans l'équipe. Je ne pouvais tout simplement pas assumer les entraînements en solo et en équipe. Il a fallu faire un choix alors j'ai réfléchi, pris ma décision et j'ai agi.

26/11/2017 - Journées d'Automne
26/11/2017 - Journées d'Automne

En Novembre j'ai participé aux Journées d'Automne à Aix-en-Provence. Mon objectif était de retrouver plaisir à nager devant un public. Je voulais savoir si j'étais encore capable et si j'avais encore envie de transmettre et de partager des émotions à travers mes prestations... Objectif atteint ! Un soleil avait pointé le bout de son nez ce jour-là; il m'a redonné espoir et envie.


Que me fallait-il de plus ?


"Me faire mal" !! Je pense l'avoir répété une bonne vingtaine de fois. La mononucléose ne m’arrêtera pas. "Si je dois m'arrêter c'est la douleur physique qui le fera pour moi". Vous vous demandez ce que j'y gagne à me faire mal n'est-ce pas ?

Et bien je vous répondrais tout simplement... du temps. J'y gagne du temps pour enfin me reposer, prendre du temps pour moi et réfléchir. Du temps pour m'éloigner de cet enfermement, ce cercle vicieux dans lequel je suis en train de m'enfoncer, ce tunnel sombre et humide sans fin.


Et alors ? Tu l'a gagné ton temps ?


Oui je l'ai gagné! Et je vous assure que sur le coup j'ai regretté de m'être souhaitée me faire mal. Aujourd'hui, je ne connais pas la cause de cette blessure à la cheville qui a duré presque 4 mois. Et ne je connais toujours pas la raison pour laquelle celle-ci a disparu du jour au lendemain sans même prévenir pour me dire au revoir et sans avoir pu la remercier.


Ah ! Parce qu'en plus tu veux remercier ce qui t'a "handicapé" pendant tout ce temps ?


"Je veux mais je ne peux pas... Prendre mon mal en patience, sourire et avancer"
"Je veux mais je ne peux pas... Prendre mon mal en patience, sourire et avancer"

Je sais... Ça peut paraître bête, mais ça ne l'est pas! M'avoir privé de faire de la synchro pendant tout ce temps était la meilleure chose qu'il puisse m'arriver. Ce temps si précieux dont j'avais besoin, je m'en suis servie. Et au bout de 2 mois je commençais enfin à me languir de reprendre la synchro. 

J'ai quand même dû prendre mon mal en patience. J'ai été beaucoup soutenu par mon entourage, Francesca et Christine qui m'ont également aidé dans cette période où j'ai dû apprendre à être patiente.

En parallèle je voyais ma sophrologue de temps en temps et j'allais la voir pour lui donner de mes nouvelles. Mais le travail que nous avions déjà fait ensemble avait déjà porté ses fruits. Christine avait pris le relais. (Sophrologie et préparation mentale relèvent tout deux du domaine psychologique mais n'ont pas les mêmes techniques de travail).


Un souvenir qui me motivait de jours en jours
Un souvenir qui me motivait de jours en jours

Pendant tout ce temps, je faisais du sport qui ne sollicitait pas ma cheville, ce qui m'a permis de rester en forme et quand même d'avoir un moment pour me défouler. Lorsque j'allais nager parce que j'avais envie Francesca m'adaptait l'entraînement.

J'avais mes séances de Kiné avec Corentin, qui me suit depuis 3 ans bientôt. Cela m'a permis de soulager mon corps abîmé par les entraînements et les mouvements répétitifs, c'est aussi un moment où quelqu'un prend soin de moi et un moment où on peut parler de tout et n'importe quoi. Corentin si tu lis cet article, je te dis merci... pour ta disponibilité et ton écoute. Et pour m'avoir supporté tout au long de ces années !


Bon et ensuite !?


Mi-Mars la douleur disparaît enfin. Un véritable mystère encore aujourd'hui... Mais l'essentiel est que je vais ENFIN pouvoir reprendre les entraînements. Doucement mais sûrement évidemment. Mais il est aussi temps de commencer à créer mon solo. J'ai 3 semaines pour le terminer et le maîtriser au mieux.
Un défi que Francesca et moi avons réussi à relever !

Étape par étape...


1ère étape : Les championnats régionaux à Bourg-en-Bresse

2ème de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Je reprenais juste les entraînements, je n'avais pas l'entraînement suffisant, mais j'ai fait de mon mieux et j'étais satisfaite!

"I keep racing against my shadow, drawing closer to the line"


2ème étape : Les championnats inter-régionaux sud-est à Échirolles

2ème des Inter-régions, avec une qualification pour mes 2èmes championnats de France Élite Seniors en solo.

"Merci... je crois que c'est le mot que j'ai envie de partager. Merci tout simplement. Parce que c'est bien plus qu'une 2nd place, et bien plus qu'une qualification aux championnats de France que j'ai gagné. Merci au public, merci à mes amis, ma famille d'être venu m'encourager. Et merci à tous ceux qui dans la vie du quotidien ont toujours été là. Merci pour votre soutien. Et surtout merci à toi, Francesca... merci pour tout. Personne ne peut imaginer à quel point cette femme est formidable, merveilleuse, admirable. Elle qui m'a tant donné, transmis, appris. De l'amour, de la joie, du bonheur, de l'énergie, de la confiance. Elle qui m'a accompagné dans chaque moment à chaque période. Elle qui m'a aidé à remettre de la joie dans mon cœur et a réussi à faire renaître une flamme, un plaisir, une passion. Merci d'être cette si belle personne, ma coach, ma grande sœur, mon amie, et ma plus belle rencontre."


3ème étape : Les championnats de France Elite à Bourg-en-Bresse

12ème sur les 16 belles nageuses solistes présentes. Avec un beau niveau de performance. 

"Joie, passion, amour, émotions, plaisir... tous ces beaux sentiments de liberté 🕊 qui se mélangent en 2minutes40 de ballet.

Aujourd'hui j'ai pris mon envol avec cette détermination et cette envie qui animent au quotidien ma joie de vivre et l'envie d'avancer et de vivre pleinement.

Aujourd'hui « I'm stronger than I've ever been ».

Une année riche d'expérience où j'ai appris énormément sur moi-même et réussi à m'étonner et me surprendre!

Et je suis fière d'avoir représenté une 2ème année consécutive le NC'ALP38 !

Merci Nathalie d'avoir été à mes côtés avec ta douceur et ta gentillesse et merci aux filles qui se sont transformées en pom-pom des alpes et aux parents pour vos encouragements de folies !!!

Francesca, nous avons partagé déjà beaucoup de beaux moments ensemble, celui-ci par la pensée et le cœur.

Petit clin d'œil à Christine Herrera, ma préparatrice mentale, qui m'a accompagné tout au long de cette année. Milles merci pour tout ce que tu m'as apporté et aidé à retrouver et à accomplir.

Autre petit clin d'œil à mon Kiné, Corentin, qui a pris soin de mon dos, mon épaule et de ma cheville. Et surtout qui m'a supporté, moi et mes histoires (plus ou moins intéressantes) tous les jeudis soirs pendant 2 belles années. 

Et un dernier clin d'œil à Nathalie Deleuze, créatrice de ce merveilleux bijou que je porte, mon maillot de bain que j'ai fièrement porté, rayonnant et scintillant et qui m'a fait vibrer et vivre ces moments de magie.

Ça y est, je les ai vécus, mes 2èmes championnats de France élite seniors. Ils rentrent dans mon parcours, un beau parcours duquel je sors grandie et prête pour prendre un autre envol vers une nouvelle aventure (J-58 direction le Canada).

Enfin, je laisse couler quelques larmes de joies en laissant parler ma reconnaissance envers toutes ces belles rencontres que j'ai faites et ces belles personnes que j'ai eu plaisir à côtoyer au fil des années depuis mes premiers pas dans le monde de la natation synchronisée il y a 10 ans."

Maintenant place au repos !! Profiter de cet été, sereine, heureuse et épanouie. ☀️